β

English version coming soon, stay tuned

7 idées reçues sur les relations presse et médias

7 idées reçues sur les relations presse et médias

Comme de nombreux secteurs, l’univers des médias et le métier de journaliste sont en pleine mutation. Par ricochet, les relations presse et l’activité de l’attaché(e) de presse devenu(e) responsable médias, évoluent. Mais le cœur de métier reste.

Pour être pertinentes, les relations presse doivent être imaginées dans la durée, feuilletonnées en un storytelling décliné en contenu intelligent. En revanche, il reste des BA.BA ancestraux pour lesquels rien ne change.

Si vous pensez que les relations presse c’est ça, venez vite nous rencontrer !

1. Les relations avec les médias se résument à l’envoi de communiqués de presse en nombre (10 pages word et sans lien) sous forme de mailing et trois appels

Pour ne citer que les journalistes, les plus sollicités d’entre eux reçoivent en moyenne 200 mails par jour. Le communiqué de presse reste un moyen de transmettre de l’information, mais n’est plus le seul canal de communication. Les médias s’informent sur le web et les réseaux sociaux (70 % d’entre eux les utilisent principalement pour faire de la veille sur l’actu et les autres médias)* et suivent les marques influentes et productrices de contenus.

2. Faire un copier/coller du contenu de votre plaquette commerciale intéressera les médias

Un journaliste n’est pas un client. Il attend du contenu et de l’information en lien avec l‘actualité : la création de contenu à valeur ajoutée prend tout son sens (livre blanc, infographie, vidéo etc.)

3. Les relations presse ne sont aujourd’hui que digitales et affaire de webmaster

Les relations presse englobent l’ensemble des médias TV, radio, presse écrite, agences, mediaweb et demandent une approche spécifique pour chaque catégorie d’interlocuteur, d’où le métier de responsable médias.

4. La taille de votre entreprise régionale et son marché de niche BtoB n’intéresseront pas les journalistes nationaux

Les agences en régions ne sont pas pertinentes auprès de ces mêmes médias. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les médias sont également à la recherche de sujets positifs, issus du territoire français, d’entreprises qui se développent, de secteurs de niche. Chaque entreprise a sa chance pour intéresser les médias à condition d’avoir mené une réflexion et une démarche de RP en amont avec des interlocuteurs locaux qui maîtrisent le tissu économique régional et connaissent le fonctionnement des médias.

5. Les médias parleront à coup sûr de « mon actualité » parce que j’ai une gamme géniale de produits, un service clients hyper-innovant et que je suis leader 

Sûrement, mais il faudra le prouver dans les faits en travaillant un contenu à valeur ajoutée !

6. Un simple événement presse en one shot permettra de créer un lien avec vos médias cibles 

Dans relations presse, il y a « relation » = qui se construit dans la durée.

7. Les attentes et le fonctionnement des médias de la presse écrite, TV, radios, web journalistes, bloggeurs, influenceurs, experts sont les mêmes

Erreur ! Chaque média a sa ligne éditoriale, sa périodicité, son format, sa cible de lecteurs/auditeurs. Chaque journaliste, bloggeur, influenceur a son mode de fonctionnement, ses contraintes. Pour intéresser les medias, le sur-mesure s'impose.

*Cision : Etude 2016 –  journalistes et réseaux sociaux : décryptage de leurs usages

Ne restez pas sur une mauvaise expérience ou sur des idées reçues. Si vous avez testé les relations presse sans succès ou si vous souhaitez vous lancer, contactez-nous pour que nous échangions ! 

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à contacter notre agence, nous serions ravis de vous rencontrer et de répondre à vos questions.

Contactez Nous

N’hésitez pas à nous contacter pour la réalisation de votre projet web ou pour toute demande d’information sur les services de Hello world